valeur-animaux-empaillés

La taxidermie

valeur-animaux-naturalisés

La valeur sur le marché secondaire des animaux naturalisés

Nous connaissons tous des amateurs d’animaux «empaillés». Certains collectionnent le fruit de leur propre chasse, d’autres y voient une forme d’art (car effectivement, il en est une d’extrême précision) et certains en retrouve quelques espèces léguées dans un héritage! Quoi qu’il en soit, la taxidermie n’est pas toujours bien comprise et il est normal de ressentir un léger malaise envers ces petites bêtes.

D’abord, la taxidermie est définie comme l’art de préparer les animaux morts pour les conserver avec l’apparence de la vie. Le principe consiste à construire une structure (ou squelette) sur laquelle on reconstitue les formes de l’animal. Auparavant, cette reconstitution se faisait initialement en paille, d’où le terme «empaillage» pour désigner cette opération.

On dit que la taxidermie est devenue une pratique sérieuse vers 1760. L’objectif de cette science était principalement pour les collections de musée. Ces pièces étaient destinées à préserver un patrimoine d’espèces en voie de disparition dans le but d’études et d’expositions.

Depuis 1984, l’art de la taxidermie exige un permis et est encadré par la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune.

On dit que certains collectionneurs sont prêts à payer de gros prix pour une fourrure particulière ou une espèce rare. On dit que les collectionneurs aiment ces pièces, qui apportent leur lot de mystère et de curiosité. Le marché de la vente et revente varie énormément selon la taille et l’espèce. On retrouve sur les petites annonces des pièces variant entre 25$, 14 000$ (ours polaire) et 25 000$ américain pour un «Alaska Bull Moose».

Un des meilleurs taxidermistes au monde est Danny Owens.

L’évaluation d’horloges antiques

L’inventaire et l’évaluation des oeuvres d’art et objets de collection lors d’une succession

Qu’est-ce que la valeur marchande d’un bien meuble?

La valeur des livres sur le marché secondaire

La valeur d’une collection de pierres précieuses

L’achat d’items de collection en cas de crise économique

L’histoire de l’horloge coucou ou pendule de la Forêt noire

Accueil