valeur-livres-anciens

La valeur des livres sur le marché secondaire

valeur-livres-anciens

Vos livres anciens ont-ils encore une valeur marchande élevée?

Depuis l’apparition des livres numériques et de la popularité grandissante des bibliothèques (suite aux nombreux mouvements contre la surconsommation), force est d’admettre que les livres usagés, même en bon état, ne trouvent plus preneur, sauf à bas prix. Les marchés aux puces, brocanteurs ainsi que les réseaux de ventes en ligne regorgent de livres à prix modiques.

Mais alors, quelle est la définition d’un livre de «valeur» ?

*La rareté est un must : un livre ancien correspond aux ouvrages écrits depuis le début de l’imprimerie soit l’an 1450 jusqu’à la révolution industrielle, au début du XIXe siècle, soit la période de l’imprimerie artisanale. Mais tous les livres rares ou anciens ne sont pas nécessairement précieux. Inversement, les livres rares ne sont pas tous anciens! Certains, de qualité médiocre et produits en grande quantité n’auront pas d’intérêt pour les collectionneurs.

Selon la bibliothèque de l’Université de Montréal, la définition d’un livre rare est : il s’agit d’un ouvrage qui possède suffisamment d’intérêt pour être collectionné et conservé et ceci, indépendamment de son ancienneté. Ce qui rend un livre rare et précieux, est une combinaison de plusieurs facteurs.

  1. L’importance et l’intérêt du texte : un texte littéraire intemporel, une œuvre ayant marqué l’histoire des idées, une importante œuvre scientifique ou un récit à conjoncture historique.
  2. Aspect esthétique : un livre peut être convoité pour la qualité de ses images, la beauté de sa reliure et de la typographie ou une mise en page exceptionnelle.
  3. Provenance : depuis toujours les livres ayant appartenu à des écrivains célèbres ou à de grands personnages historiques suscitent l’intérêt des collectionneurs, particulièrement lorsqu’ils sont annotés et signés.
  4. Premières éditions : grand intérêt envers le premier livre d’un auteur aujourd’hui célèbre. Les premières éditions d’une œuvre ont également plus recherchées.
  5. État de conservation : règle générale, plus son état actuel se rapproche de son état d’origine, plus il a une grande valeur.

Certaines œuvres ont atteint des records faramineux comme la toute première compilation des œuvres théâtrales «First Folio, 1623» de William Shakespeare vendue pour plus de 2 millions d’euros.

En résumé si le livre suscite un grand intérêt et que le nombre d’exemplaire est limité, il devient un objet convoité et sa valeur augmente. Avant de vendre ou de donner une collection de livres, il est préférable d’obtenir une évaluation de la juste valeur marchande par un évaluateur indépendant.

Contactez-nous

La taxidermie

L’art de collectionner les photos

La valeur d’une poupée Barbie

8 Tendances & conseils d’investissement pour la prochaine décennie

L’inventaire et l’évaluation des oeuvres d’art et objets de collection lors d’une succession

Le service d’évaluation à domicile