valeur-collection-oeuvre dart-covid-19

Diversifier son portefeuille en temps de crise avec les œuvres d’art

valeur-collection-oeuvre dart-covid-19

Est-ce que les œuvres d’art peuvent faire partie d’un bon portefeuille de placement?

Aujourd’hui, avec l’instabilité des marchés boursiers et les faibles taux de rendement offerts, de plus en plus de gens voient le potentiel de ce marché. En 1945, le marché mondial comptait 500 000 collectionneurs. Aujourd’hui, on en recense 70 millions.  De plus, 700 musées de stature internationale ouvrent leurs portes chaque année dans le monde, majoritairement en Chine.

La revue «The Economist» mentionne souvent que le marché de l’art, qui est millénaire, génère un rendement compétitif avec celui de la Bourse. Au Québec, un rendement annuel moyen est de 8 %, mais il faut conserver son œuvre au minimum dix ans pour en tirer le profit. De plus, il faut savoir miser sur le bon artiste et ne pas payer trop cher! En effet, une bonne partie des artistes présents dans les galeries vont se vendre plus chers en galerie mais au moment de la revente, le marché est tout autre. Seule une poignée d’artistes prendront réellement de la valeur. C’est une fausse croyance de penser que TOUTES les oeuvres d’art prennent automatiquement de la valeur. De là l’importance de se renseigner avant d’acheter quoi que se soit.

Il n’y a pas de recette magique, mais l’art contemporain regorge d’opportunités.  Tous les experts et collectionneurs québécois le confirmeront : avec 500$, on peut dénicher une toile d’un artiste émergent prometteur. On trouve également beaucoup d’œuvres intéressantes sous les 3000$. On ne doit pas s’investir seulement sous l’impulsion ou sur la recommandation d’un voisin ou d’un galeriste. Vous devez vous y mettre et plonger dans la lecture afin de comprendre le marché et à tout le moins, survoler l’histoire de l’art. Il faut également visiter les musés, les galeries, assister aux encans  et aux ventes aux enchères. Si un artiste vous interpelle, faite des recherches! Il vous faudra consulter son catalogue et son CV. À t-il déjà exposé ses œuvres dans une galerie?

Aujourd’hui, avec la popularité des réseaux sociaux, internet s’avère une source de renseignements riches et rapides. Mais encore une fois, la prudence et la double vérification s’avèrent indispensables. Les fraudeurs sont nombreux dans le domaine.

Le bon côté de la chose ? Vous pourrez admirer le fruit de vos labeurs en contemplant vos œuvres bien affichées sur vos murs !

Bon achat!

L’engouement du thème du cheval dans les oeuvres d’art

Conseils pour faciliter l’achat d’oeuvres d’art au Québec

Le service d’évaluation en ligne

Évaluation et transfert d’héritage d’une collection d’œuvres d’art